Création d’hologramme : comment ça fonctionne ?

Création d'hologramme

« Hologramme » vient de la combinaison du grec « holos » qui signifie entier, et de « gramma » qui signifie écriture. Littéralement, hologramme veut donc dire « écriture en entier ». En somme, l’hologramme est une technique qui consiste à inscrire une image en volume. Il s’agit en quelque sorte d’une photographie tridimensionnelle. Cette idée n’est pas nouvelle. Dans ses écrits, Jules Verne évoquait déjà la représentation d’un objet à travers une image en 3D. Ce n’est qu’à partir des années 1960 que l’holographie est réellement apparue.

Principes de base

L’hologramme consiste en la projection d’une image sur un support holographique. C’est surtout depuis l’apparition de la technologie laser qu’il est rendu possible. Pour pouvoir créer un hologramme, il faut au moins avoir un support holographique, deux lentilles, un verre de séparation et un laser. Le verre de séparation scinde le laser en deux faisceaux distincts. L’un des faisceaux est tourné vers l’objet à holographier tandis que l’autre pointe vers le support holographique. Il se crée alors une interférence entre les ondes émanant de l’objet et celles produites par le rayon laser. Grâce à cette interférence, l’objet à holographier émet une amplitude lumineuse suffisante qui sera transcrite comme une image tridimensionnelle sur le support.

La réalisation d’un hologramme est une tâche plutôt complexe. Vous devez maîtriser l’interférence des ondes lumineuses et la cohérence de la lumière pour réussir à en créer un. Même si cette technique a l’air vraiment compliqué, ce n’est encore que le principe de base de l’holographie. En effet, cette méthode permet seulement de donner du relief à une image.

Le Pepper’s Ghost ou fantôme de Pepper était une technique très appréciée dans les théâtres au 19e  siècle. Une vitre, qui cachait une pièce de la vue des spectateurs, était placée en biais devant la scène. Dans la pièce en question, un acteur déguisé en fantôme faisait du va-et-vient. Grâce au double effet de reflet, l’image du fantôme était projetée sur la vitre, et les spectateurs pouvaient le voir sur scène. Comme la vitre était transparente, le fantôme l’était également, ce qui donnait beaucoup de réalismes à l’histoire. Le Pepper’s Ghost reste jusqu’à ce jour la meilleure technique pour projeter un spectre sur scène. Actuellement, de nombreuses techniques holographiques en sont toujours inspirées. Entre autres, c’est le cas de l’hologramme scénique, l’hologramme vitrine et la pyramide holographique. Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur hologramme.org.

L’hologramme scénique

L’hologramme scénique se base également sur la projection d’une image sur une vitre. Le support holographique est placé sur le devant de la scène, et le projecteur est positionné en hauteur pour être caché de la vue des spectateurs. Pour que l’image projetée n’ait pas l’air d’un reflet, une bonne intensité lumineuse est nécessaire. Cependant, le support holographique n’a pas besoin d’être du verre pour que l’illusion marche avec cette technique. Il peut très bien être un tissu très fin, comme le tulle. L’avantage avec un écran en tissu, c’est qu’il est très maniable et facile à monter. Comme il peut être enroulé, il se transporte beaucoup facilement qu’une énorme vitre.

Pour que l’illusion soit réussie, les techniciens devront savoir jouer sur la profondeur entre le fond de la scène et l’écran de projection. Si le dispositif est bien mis en place, il est presque impossible pour les spectateurs de faire la distinction entre un véritable objet et un hologramme. D’ailleurs, l’hologramme scénique a déjà été utilisé par le rappeur Snoop Dogg, lors de sa prestation avec le défunt Tupac. Le rappeur décédé n’était en fait qu’une projection holographique.

L’hologramme vitrine

L’hologramme vitrine fonctionne exactement comme l’hologramme scénique, mais à une échelle plus réduite. Pour la réalisation de ce genre d’hologrammes, vous aurez besoin d’un caisson, d’une vitre et d’un projecteur ou d’un écran numérique. Positionnez la vitre dans le caisson en l’inclinant à un certain angle. Placez le projecteur ou l’écran sur la face antérieure du haut du caisson, de manière à le cacher de la vue du spectateur. Vous n’aurez plus qu’à faire passer une animation qui sera projetée sur la vitre, et donner ainsi une illusion parfaite. Bien entendu, ce dispositif ne convient pas pour la scène à cause de sa petite taille, mais les possibilités restent nombreuses.

Vous pouvez utiliser l’hologramme vitrine pour faire la promotion d’un produit en magasin par exemple. Vous pouvez vous en servir lors d’une exposition ou d’un salon. L’hologramme vitrine est bien adapté pour la présentation d’un concept ou d’une idée à des clients. Bref, les utilisations possibles sont quasiment infinies, et elles n’auront pour seule limite que votre imagination.

La pyramide holographique

La pyramide holographique est une technique holographique un plus complexe par rapport à l’hologramme vitrine. La pyramide holographique donne la possibilité d’observer l’image sous plusieurs angles. Le principe repose sur la projection de plusieurs images sur des vitres en forme de trapèze. Chaque image correspond à un angle de vue de l’objet à holographier, ainsi, il y aura autant de vitres que d’angles de vue. Généralement, le dispositif comprend trois ou quatre angles, mais il est possible d’en avoir plus.

La pyramide holographique permet de représenter fidèlement un objet dans la mesure où il ne montre pas la même chose selon l’endroit où est positionné le visionneur. Le spectateur aura alors l’impression d’être face à un véritable objet, qu’il pourra apprécier en trois dimensions. Les applications de la pyramide holographique sont également nombreuses. Cette technique holographique peut être utilisée pour faire la promotion d’un produit ou bien la présentation d’un concept. Son principal avantage repose sur sa capacité à retenir plus facilement l’attention du spectateur.

Pour conclure, l’hologramme est l’une des plus belles inventions humaines. Actuellement, cette technologie est très utilisée dans le domaine du marketing, de la publicité et du divertissement, mais les possibilités d’application sont encore nombreuses. Si à l’origine, les techniques holographiques se basaient uniquement sur le Pepper’s Ghost, aujourd’hui, d’autres dispositifs permettent également de produire des Hologrammes, comme l’hélice holographique par exemple.